Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Contactez-nous au 01 82 83 36 36
Se connecter
Service voyageur
Nous restons à votre écoute du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Contactez-nous au 01 82 83 36 36

Les rituels religieux à Rangoun : mode d'emploi

Une des premières choses que j'ai aperçues à mon arrivée à Rangoun (renommée Yangon) était une discussion entre deux femmes, devant la synagogue Moseah Yeshua. Sous la timide ombre d'un arbre une des femmes préparait des desserts à emporter et l'autre vendait des fleurs. La première portait un voile encadrant son visage et la deuxième portait un point tilak sur son front. La ville de Rangoun me livrait une première image forte, l'image d'un peuple ethniquement différent vivant en harmonie, une image que je n'ai trouvée dans aucune autre ville de Birmanie (renommée Myanmar). 

Rangoun a un grand nombre de monuments religieux en tout genre, laissant le champ libre à toutes les fois et toutes les pratiques spirituelles.  Lors de votre voyage en Birmanie vous visiterez la plupart du temps des temples bouddhistes pour leur architecture imposante et pour leur importance culturelle. De nombreux cultes et rituels se rencontrent ici, voici donc un mode d'emploi pour pouvoir vous y aventurer.

Le culte

Il n'y a pas de religion d'Etat en Birmanie mais le pays suit majoritairement le bouddhisme Theravada qui est la branche la plus ancienne du Bouddhisme, pratiquée depuis le royaume birman Pagan. Cependant, depuis les années 70 la pratique de la méditation Vipassana a commencé à avoir lieu et aujourd'hui on trouve une vaste offre de centres de méditation "Vipassana" dans la ville. 

Dans tous les cas, en Birmanie, à la pratique du bouddhisme se mêlent des croyances animistes comme les "Nats", noms que l'on donne aux esprits. Une forte croyance dans l'astrologie est toujours présente. Dénommée "Mahabote", elle se pratique dans toutes les classes sociales. Le calendrier astrologique divise la semaine en 8 jours, le mercredi (jour de la naissance de Bouddha) étant divisé en deux. Dans ce calendrier chaque jour est représenté par un animal, ainsi qu'une planète et une position cardinale :

Dimanche : Nord-Est - Soleil - Garuda (homme-oiseau)

Lundi : Est - Lune - Tigre

Mardi : Sud-Est - Mars - Lion 

Mercredi matin : Sud - Mercure - Eléphant avec des défenses 

Mercredi après-midi : Nord-Est  - Nœud lunaire - Eléphant sans défense

Jeudi : Ouest - Jupiter - Rat 

Vendredi : Nord - Venus - Cochon d'Inde

Samedi : Sud-Ouest - Saturn - Naga (serpent)

Les coutumes birmanes ont un lien directe avec l'astrologie : le découpage des jours, les prédictions, les noms donnés aux nouveaux-nés, etc. Votre signe astrologique (et donc votre personnalité) dépend du jour de la semaine où vous êtes né. C'est du fait de cette coutume que la plupart des Birmans n'ont pas de nom de famille mais un nom lié à leur signe astrologique.

Les pratiques

Les fidèles se rendant à la "Paya" (Pagode) commencent par se déchausser enlevant également leurs chaussettes s'ils en ont, portent des vêtements respectueux (bras et jambes couverts). En tant que touristes si vous voulez visiter des Pagodes, n'oubliez pas de ne pas sortir en short/débardeur, on ne vous laissera pas entrer ! Les croyants se prosternent devant la figure de Bouddha, puis feront leurs prières en silence ou en chantant, à pied en faisant le tour de la Pagode, ou assis (les pieds dans la direction opposée de Bouddha - les pieds sont la partie la plus sale du corps humain). Dans la plupart des temples, les jours de la semaine sont représentés par une sculpture de l'animal qui lui est attribué, accompagné d'une sculpture de Bouddha. Vous verrez donc, autour de la pagode, à chacun des 8 angles, une représentation d'un des animaux (garuda, lion, tigre, éléphant avec défenses et sans défense, rat, cochon d'Inde et naga). Une des coutumes les plus intéressantes à observer est celle qui consiste à verser de l'eau sur le Bouddha et l'animal associé au jour de naissance du croyant. En général on verse autant de verres d'eau sur l'animal que l'on a d'années ( i.e. j'ai 25 ans, je suis né un mercredi soir, je verse 25 verres d'eau sur la statue de l'éléphant dépourvu de défenses). Enfin, il arrive de voir les fidèles faire des offrandes en espèces (très fréquent, donnant soudainement au Bouddhisme l'image d'une religion commune) ou amenant parfois une sculpture de Bouddha, ce moment étant une grande fête pour les croyants et leurs familles. 

Statue de Gotama Bouddha

La visite de la Pagode

Selon l'heure de la journée à laquelle vous vous y rendrez, vous trouverez une ambiance complètement différente. A l'aube, quand l'air est encore frais, vous assisterez au lavage des sculptures de Bouddha, à la sortie des moines pieds nus pour collecter l'aumône. Lorsque vous y allez le midi, quand le soleil brille intensément, les visiteurs trouveront à la Pagode un refuge contre la chaleur, s'abritant à l'ombre jusqu'à ce que la chaleur s'adoucisse un peu. Durant la nuit, la Pagode se pare d'une robe plus festive. Les croyants s'y rendent avec leurs tapis et leurs lunch-box, pour partager un repas autour de la pagode, entourés des autres croyants qui viennent faire leurs prières. 

L'éloignement 

S'extirper de la ville pour aller dans un centre de méditation, rester à l'écart de l'ébullition cosmopolite, fermer les yeux et laisser le silence vous parler. Plusieurs centres ouvrent leurs portes aux étrangers curieux, proposant des retraites allant d'une semaine à 3 mois, voire plus, pouvant séduire les personnes voulant faire un voyage insolite ! J'ai tenté l'expérience en prenant un cours d'une journée et je peux dire que cela n'a pas été facile. Fermer les yeux, se concentrer sur sa respiration et sur sa perception du monde extérieur sans jamais formuler de pensée. La méditation est une pratique que tous les Birmans connaissent. La très grande majorité des hommes l'ont pratiquée lorsqu'ils étaient novices (bonzes enfants) puis lorsqu'ils sont devenus moines s'ils sont retournés vers la vie monastique. Les femmes ont été aussi formées à cette pratique, même si la plupart ne sont pas allées passer une année dans un temple. A l'école, dans le but de relaxer les élèves pour qu'ils soient mieux concentrés et donc pour faciliter l'apprentissage, certaines classes commencent par une heure de méditation. Vous essayer à la méditation est donc un peu comme goûter à la cuisine locale, un droit de passage vous ouvrant les portes vers une compréhension beaucoup plus proche de la culture birmane.

Je recommande chaudement à toutes les personnes voyageant en Birmanie et surtout aux voyageurs en quête de spiritualité de tenter cette expérience de méditation. 

Silvia Garcia & François Vioud
55 contributions
Publié le 24 avril 2015

Idées de circuits

à partir de
1 170 €
Classiques Env. 14 jours
à partir de
1 080 €
Classiques Env. 12 jours